Krav-Maga au KMPO — sport et savoir dans un flacon

Dans une bataille inévitable gagne celui qui s’en échappe…

krav-maga-kmpo

 

 

Info & Historique

InfoLe Krav-maga, en hébreu combat rapproché, est avant tout un art martial d’autodéfense. Mis au point par Imi Lichtenfeld dans les années 1930 pour la protection de la communauté juive à Bratislava, plus tard le krav-maga (ou le krav, comme on l’appelle le plus souvent) a été adopté par Tsahal, le Mossad, le FBI, le SWAT, l’armée française, le GIGN, la police nationale (RAID/GIPN) et bien d’autres dans le monde entier.

C’est un mélange de techniques reprenant les principes d’autres arts martiaux, mais qui a été pensé et élaboré comme une autodéfense foudroyante de par sa rapidité et efficacité dans les situations extrêmes. C’est à la fois un sport et un apprentissage du corps humain. Vous y apprendrez énormément sur vous-même, sur votre adversaire et sur la psychologie d’un combat de rue qui, comme vous l’imaginez, n’a rien à voir avec un combat sur le ring encadré par un juge.

Car le krav-maga n’est pas un sport olympique, comme la majorité d’arts martiaux pratiqués dans les clubs publics. C’est avant tout un combat de survie – lorsque vous êtes face à plusieurs agresseurs ou, par exemple, lorsque votre agresseur est armé ou n’est pas du tout dans la même catégorie de poids.

On peut dire que c’est un savoir de maîtrise d’une situation extrême où votre vie et/ou celle de vos proches est réellement en danger. Mais en même temps restons réalistes – un club public du krav-maga ne vous apprendra, bien sûr, pas les techniques enseignées aux agents secrets. Le krav-maga pour le grand public est forcément adapté à la rue et aux agressions de tout genre, mais personne ne vous expliquera comment tuer un homme en 2 mouvements – vous l’aurez compris. Bien que certaines techniques et certains coups, étudiés pour le passage des ceintures, sont plus qu’efficaces grandeur nature. Et si vous en faîtes l’usage correctement et rapidement pour vous défendre – dans 90% des cas vous devez vous en sortir comme un grand (ou comme une grande).

Mais est-ce qu’il faut prendre le krav-maga comme un savoir extrêmement dangereux ?  Non.

Sa pratique vous entraîne en particulier à appréhender avec le maximum de sobriété la situation délicate, voire extrême, et si aucune échappatoire n’est plus envisageable – à mettre en action vos points, coudes, doigts, genoux, pieds et la tête le cas échéant. Le tout durera pas plus de 1 ou 2 secondes. Et les 3 secondes d’après vous êtes déjà à 50 mètres – oui, dans l’autodéfense on apprend aussi à courir, car c’est un des meilleurs moyens pour rentrer chez vous sans égratignures, bleus, membres cassés ou avec un couteau dans le ventre.

Le vrai guerrier évitera tout combat (très ancienne sagesse japonaise)
Quoi qu’il en soit, compte tenu de l’efficacité du krav-maga et de son atteinte potentielle, quel que soit votre savoir technique de combat et quelle que soit votre force physique ou votre taille – on ne vous le répètera jamais assez :

 

 

KMPO – Krav-Maga Paris Ouest

J’ai visité tous les clubs de krav-maga à Paris. Certains sont bons, d’autres pas mal. Mais KMPO se distingue pour un tas de raisons.

Si vous voulez vous entraîner sérieusement, j’entends par là assidûment,  – les cours sont donnés dans 2 arrondissements (16ème et 17ème) 5 jours par semaine, ce qui est loin d’être le cas dans la majorité d’autres clubs de la capitale. Les salles sont spacieuses (avec ou sans tatami), avec des vrais vestiaires et des vraies douches (ce n’est toujours pas le cas partout). Tout cela pour ne parler que du confort.

Mais ce qui m’a frappé en premier lieu – c’est le niveau des 3 profs (coaches, entraîneurs – choisissez le terme qui vous plait le plus) et la qualité de leurs cours. Après avoir assisté aux cours de tous les clubs, en comparant la méthode d’enseignement et l’intensité d’entraînement proprement dite, je dois dire que KMPO se démarque rapidement et de loin.

3 véritables passionnés des arts martiaux et en particulier du Krav Maga. Les trois sont les élèves directs de Richard Douieb – figure emblématique du Krav Maga en Europe (professeur de Krav Maga, ceinture noire 6e dan, diplômé fédéral et militaire de l’État d’Israël, formateur officiel et exclusif du GIGN en self défense de 1993 à 2005 ; créateur de La Fédération européenne de krav maga (FEKM) – comptant plus de 12 200 licenciés dans neuf pays, dont 10 000 en France).

krav-maga-KMPO-michael-obadia Michaël Obadia – ceinture noire 4ème dan (ou darga comme on dit dans le milieu). Michaël pratique la discipline depuis 1994. Il a également pratiqué le taekwondo (niveau compétiteur) pendant 7 ans et le kick-boxing pendant 2 ans. Inutile, je pense, d’en dire plus – il maîtrise parfaitement ce qu’il enseigne avec facilité et sans se prendre au sérieux.

krav-maga-KMPO-benjamin-sarfatiBenjamin Sarfati – ceinture noire 3ème dan, pratique du krav-maga depuis 1994, 3 ans du kick-boxing et aujourd’hui Benjamin pratique en parallèle le Grappling. Fin pédagogue et très bon coach – il donne des cours très dynamiques et passionnants (je sais de quoi je parle). Il est très apprécié de tous les élèves de tous niveaux.

krav-maga-KMPO-Jimmy-HuvetJimmy Huvet – ceinture noire 3ème dan. Que dire de son parcours ? Jugez vous-mêmes : 6 ans de karaté shotokan, 4 ans de boxe américaine et kick-boxing, krav-maga depuis 1996, séjours d’entraînement à la boxe thaï en Thaïlande, jujitsu brésilien, 4 ans de luta livre. Pour finir, ce petit a un BAC+5 en psychologie et ergonomie cognitive – autant vous dire que ces cours ne sont pas dépourvus d’intérêt non plus…

 

 

Effet Krav-Maga chez KMPO

Dès le début on vous apprendra qu’au krav-maga une esquive signifie la frappe. Autrement dit – tout en évitant un coup, simultanément, vous en donnez un, voire deux. La technique est redoutable. Nombreux sont ceux qui n’assimilent pas rapidement les mouvements et leur fluidité.

L’avantage avec ces professeurs, même si vous êtes épuisé(e)s physiquement à la fin de l’entraînement, vous ne voudrez pas partir, la soif de continuer sera plus forte que vous. Et cette motivation constante, qu’ils vous transmettent tous les trois, vous tient en haleine d’entrainement en entrainement, ce qui vous fait revenir régulièrement, progresser et ne pas s’en lasser. Et ce n’est pas qu’un avis singulier…

krav-maga-KMPO-Nicolas-RenierEn dehors du krav-maga, Jimmy et Benjamin vous montrent régulièrement certaines techniques au sol venant, notamment, du grappling et luta livre. En 2013 Jimmy a organisé un stage (facultatif) de luta livre avec le champion français de la discipline Nicolas Renier (qui, au passage, est très sympa et drôle). Chaque année KMPO organise un voyage d’une semaine en Israël avec les entraînements quotidiens dans l’armée israélienne.

Krav-maga vous apprend à réagir et à penser différemment par rapport aux autres arts martiaux olympiques régis par les règles strictes et les coups interdits. Ici vous apprenez le combat de rue sans règles où tous les coups sont permis pour sauver votre peau.

Je prenais assez à la légère l’efficacité potentielle du krav-maga en conditions réelles jusqu’au jour où dans un sparring « amical » contre une fille ceinture bleu (4e année) je me suis vu mis hors de cause en à peine quelques secondes et quelques coups de sa part. A la 2e tentative, me disant que c’est un hasard, j’ai repris pour mon grade. A la 3e tentative, en m’énervant quelque peu contre l’agilité de la « gonzesse », j’ai un peu « durci le ton ». Manque de bol – elle aussi. Je ne pouvais rien contre une fille plus petite que moi, mais mieux préparée. J’ai raconté l’histoire à tous mes potes. Tous avaient du mal à y croire. Et pour cause…

Les maîtres de KMPO vous enseignent méthodiquement un outil efficace et utile. Car en dehors d’être une « science martiale » c’est aussi un sport assez physique.

Les entraînements sont intenses, mais vous n’êtes pas obligés de les suivre tout à la lettre. Chacun s’y adapte compte tenu de son niveau physique, qui, à condition de s’entrainer régulièrement et sérieusement, s’améliore notablement. En plus du renforcement de votre corps, cela forge votre mental. Nous apprenions pas mal de choses sur notre propre corps, ce que personnellement je n’ai pas ressenti auparavant dans d’autres disciplines, où, par ailleurs, les femmes sont beaucoup moins présentes qu’au krav-maga.

Bien sûr, les protagonistes d’autres écoles martiales vont dire « Foutaise ! Chez nous c’est tout aussi physique et intéressant ». Je n’en doute pas. Mais en l’occurrence je vous parle du krav-maga dans un club parisien (parmi tant d’autres) fondé par les profs passionnés et d’horizons différents qui forment un cocktail, à mon humble avis, très efficace, intéressant et agréable à fréquenter régulièrement.

Et comme tout dans la vie est une question de choix – à vous de voir si vous continuez de rester devant la télé tous les soirs ou si vous allez au comptoir tutoyer le flacon avec les « amis » et au retour, peut-être, vous faire agresser pour un billet de 20€ ou votre téléphone portable.

 

Les points forts de KMPO

La politique du club consiste à enseigner dans les groupes mixtes – tous les niveaux s’entrainent simultanément, bien que divisés par ceintures – contrairement à la majorité des clubs séparant les ceintures dans les cours distincts, pour ne pas dire fermés. L’avantage de KMPO est qu’en vous mélangeant aux niveaux supérieurs (pendant l’échauffement ou pour certains exercices) vous progressez forcément plus vite et mieux.
Le problème est que d’années en année les hauts gradés sont de moins en moins nombreux dans tous les clubs, car rares sont les assidus poursuivant leur parcours jusqu’à la ceinture noire. Or, chez KMPO cela permet aux anciens de se mélanger aux nouveaux et leurs transmettre leur savoir, mais aussi d’en apprendre, car non pas rares sont les cas lorsque les nouveaux viennent d’autres disciplines et donc avec un savoir parfois pas des moindres.

En parlant d’autres disciplines, dont je ne dénigre pas l’intérêt — dans les vestiaires et dans les douches (arrêtez tout de suite de penser ce à quoi vous pensez…) nous parlons très souvent de l’importance de pratique d’autres arts martiaux en parallèle (la boxe anglaise, kick-boxing, boxe thaï, la lutte au sol, et bien d’autres) afin de compléter le savoir et l’agilité de maîtriser tout genre de situations.

krav-maga-KMPO-Cédric-AnadD’ailleurs, pour la saison 2013-2014  KMPO a prévu en supplément les cours de kick-boxing avec le champion du monde Cédric Anad pour travailler les coups et frappes de base avec puissance et explosibilité, le tout adapté au krav-maga.

Les gens ordinaires passent leur temps. Les gens réfléchis l’utilisent…
Si tout ledit ne vous a pas convaincu, ne vous a pas donné envie irrépressible d’apprendre et de devenir – restez chez vous avec votre gros ventre, regardez les séries ne vous apportant absolument rien sauf la perte de votre temps, n’apprenez rien, continuez à avoir constamment peur dans la rue et baissez les yeux devant chaque regard fort.

1
Commentez !

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Alex Recent comment authors
  Subscribe  
newest oldest most voted
Notify of
Alex
Guest
Alex

Merci pour cet article qui donne vraiment envie …. Ou …. Au moins d essayer.