Phénomène CHILDFREE débatu sur Sud-Radio avec la participation de New Point de View

Childfree-sud-radio-podcast-anton-malafeev

© Time Magazine

Suite à l’article Pourquoi « childfree » (ne pas vouloir d’enfants) n’est pas de l’égoïsme je me suis vu invité par Sud Radio à participer au débat sur le Childfree-isme dans l’émission Le Mag de l’Aprèm animée par Marc Leval. Le credo de l’émission :

Marc Leval et ses invités feuillettent la presse magazine et décodent les dossiers sur notre vie quotidienne… Consommation, services, santé, Le Mag de l’Aprèm c’est toute l’actu de la presse magazine… avec vous

 

Même si le présentateur a un peu écorché mon prénom et a (au début) résumé NEW POINT de VIEW à la seule problématique de childfree-isme (malgré son large aspect généraliste), le débat fut intéressant. Alimenté par les témoignages des femmes-childfrees de tous âges et catégories socioprofessionnelles en supplément de mon article susmentionné (complimenté par Marc Leval – ce pourquoi je le remercie).

 

 

Participants

 

 

 

Childfree-sud-radio-podcast-anton-malafeevLa discussion confirme une fois de plus que les childfrees sont vu et considéré par la “société normale” comme des corbeaux blancs…

Or, il est grand temps que les protagonistes de la société normale comprennent qu’être “childfree” n’est qu’une question de choix (!) et non pas une anomalie ou maladie quelle conque, contrairement au “childless” qui est une impossibilité d’avoir des enfants.

Ce n’est pas parce que je n’ai pas envie de chocolat que j’avais subi un traumatisme psychique dans mon enfance ou que j’avais été mal traité par mes parents… — Anton Malafeev

 

3 replies
  1. Edith Vallée
    Edith Vallée says:

    Intervenante moi aussi lors de cette émission, je rajoute ceci :
    Les femmes qui font le choix de n’être pas mères sont bien obligées de s’inventer : pas de modèle avant elles. La société les perçoit de deux manières : soit elles seraient perturbées (enfance difficile) soit elles remplaceraient l’enfant par une œuvre. (Simone de Beauvoir). Or, justement, non : les femmes que j’ai rencontrées et associées à des déesses grecques dans mon livre ‘’Pas d’enfant pour Athéna’’ (http://non-maternite.org/category/livres/) montrent au contraire les nombreuses voies de réalisation de soi, en dehors de la maternité. Toutes les femmes ne sont pas identiques.
    De plus, par leur choix créatif, elles rassurent les mères : il est possible de se vivre complètement femme en tournant le dos à la maternité. Les mères ne sont pas réduites à cette dimension maternelle, tout le reste les attend. Les Childfree en sont les témoins heureux.

    Répondre
  2. Татьяна
    Татьяна says:
     
    VF : 
    Je suis la maman d’Anton.
    Et je confirme – il a grandi dans une famille normale, sans séquelles psychologiques. Or, ces conclusions sont le fruit de son propre syllogisme – pas de doutes là-dessus. 
    Traduction NEW POINT de VIEW

    Я – мама Антона, и подтверждаю: Антон рос в нормальной семье, психологических травм не получал. И выводы, к которым он пришел – результат его умозаключений. Я с ним согласна.

    Répondre

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *