Prenons du recul sur le problème de la surpopulation

Prenons-du-recul-sur-le-probleme-surpopulation

© Dalton M.Ghetti – daltonmghetti.com

Prenons du recul…
Pourquoi n’y avait-il pas une telle progression de population avant nos jours ?

Parce que le taux de mortalité était largement supérieur à celui d’aujourd’hui: la médecine ne soignait pas comme aujourd’hui, les maladies incurables proliféraient, les guerres faisait des ravages. La natalité n’était pas aussi élevée qu’aujourd’hui – pas d’insémination artificielle, pas d’accompagnement prénatal, pas de conditions médicales, ni de qualité de vie comparable à nos jours, ce qu’automatiquement a une incidence directe sur l’espérance de vie, tout comme notre progrès médical qui fait des miracles avec les maladies incurables et avec les couples stériles.

Pensez-vous que c’est politiquement incorrect ?
Lisez la suite…

 

Il est là le revers de la médaille / la face cachée de la lune / le côté négatif de notre positivisme sociétal moderne et de notre progrès scientifique, de notre bien-être et de notre ambition généralisée de devenir immortels.

L’insémination artificielle – le progrès de la médecine plébiscité comme formidable, réalisant par un tour de magie l’impossible.
C’est vrai, on a rendu l’impossible possible. Une personne fertile peut être rendue stérile et les parents stériles peuvent avoir des enfants.

Le père n’est pas fertile ? – pas de problèmes, on a pensé à tout – direction la banque du sperme. Un gentil donneur confidentiel (l’éthique oblige) remplacera le problème de fertilité du papa impuissant, pour qui l’enfant ne sera pas biologique, mais il l’aura quand même… (tout comme la dernière voiture : pas assez d’argent ? – pas de problème, on va vous le prêter, même si la réserve d’or national ne permet pas d’avoir les voitures et maisons à tout le monde – les économistes ont fait les calculs – avec les crédits tout ira bien…)

Un couple homosexuel ? Une femme seule ayant très envie d’un petit bébé ? (comme envie de sucré ou d’un nouveau sac à main…) – pas de problèmes, on a pensé à tout – la même insémination artificielle grâce à la banque du sperme. L’enfant ne sera pas de vous, mais vous l’aurez quand même !
On a même fait un business avec les mères porteuses – maintenant même les riches “pouffes” ne voulant pas déformer leur corps ni souffrir à l’accouchement paient pour faire porter leur ovule et accoucher à leur place.

 

 

On a pensé à tout (ou presque)

On a pensé à tout ou presque. Comment expliquer que les 84 dernières années l’humanité a reproduit 5 Mrds de personnes supplémentaires, tandis qu’il lui a fallu des millénaires pour en arriver à seulement 1 milliard ?
Faites la moyenne!  60 Mn de personnes (un pays comme la France) en plus PAR AN pendant 84 ans !

Et ce à l’époque des avortements, du préservatif et de la pilule. Mais aussi de la baisse de fertilité chez les deux sexes à cause de l’écologie – corollaire du progrès technologique (et entre autre médical). “La boucle mort sa propre queue”… L’homme ainsi empiète sur sa propre intelligence.

Lorsque je vois mon chien s’énerver en se mordant la queue, je me dis que l’humain, malgré sa puissance d’esprit n’est pas parti bien loin… Nous pensons améliorer notre existence, maîtriser la nature, se l’asservir.
Mais il semblerait que nous ne maîtrisons pas du tout notre propre côté « visionnaire » à, ne serait-ce que, le moyen terme. Il semblerait que la nature est toujours et encore plus intelligente que l’homme et s’autogère mieux elle-même, aussi rudes et dures soient ses lois et principes. Et n’oublions pas les fameux pays surpeuplés – 2 milliards de personnes rien qu’en Chine et en Inde – les pays pauvres sans accès aux moyens modernes de contraception (sans parler de l’Afrique et des autres).

La disparité entre les pauvres et les riches ?
A qui la faute ? Aux martiens ? Peut-être à Dieux ? Ou à la nature ?
Il semblerait que c’est toujours l’esprit humain qui en est la cause…

Mais enfin, les pays développés ont aussi activement participé au joyeux baby-boom après 1945. Les pays surpeuplés ne sont pas les seuls responsables.

 

 

Problème

Prenons-du-recul-sur-le-probleme-surpopulationLe problème global des humains, selon moi, consiste au fait qu’un nombre très réduit des têtes pensantes (inventant et produisant les choses réellement utiles et révolutionnaires) réfléchissent sur le présent et le devenir de l’Homme.

Contrairement à la masse générale des plébéiens ayant eu accès à tous les « avantages » technologiques, médicaux, sociaux et autres – qui ne se posent aucune question sur quoi que ce soit. Pour eux tout est acquis, ils sont nés dans ces conditions et ne cherchent pas de points de comparaison.
Et même s’ils en ont – ils restent obnubilés par l’immédiat : le dernier iPad d’une couleur différente du modèle précédent, les vacances dans un « club-novotel-pension-complète-piscine-tobogan-géant-alcool-à-volonté-boîte-de-nuit-tous-les-soirs-le-tout-pour-300-€-vol-compris », par leur lunettes de soleil et les pompes Dolce ou Le Coq, par leur jantes 19 pouces et la sono 50 watts, et par les « Anges de la télé-réalité » / « L’ile de la tentation » / le « Loft story» ou Dieu sait encore quelle ânerie pouvant être diffusée à la télé selon le principe de la production « plus idiote est l’idée – plus on y mettra de moyens ».

Nuance : ceux qui les produisent ne sont pas idiots – ils se font des c…les en or. Ceux qui les regardent – ma foie, ça les regardent…

Je suis conscient que je n’ai pas découvert l’Amérique. Ce fut ainsi depuis la nuit des temps. Le prolétariat ne s’intéresse à rien et ne se préoccupe que de son ventre – le vestige visiblement purement animal n’ayant pas évolué après les millénaires d’évolution.

Seulement la délicatesse de notre situation (et c’est le moins que l’on puisse dire) – il y a à peine encore 200 ans les plébéiens représentaient un milliard (pour les raisons suscitées) mais de nos jours ils sont 7 fois plus nombreux dans le même espace réduit (voir le chapitre mathématiques).

Or, aujourd’hui – dans cette masse de 7 Mrds de « nombrils du monde » ne pensant qu’à leur propre satisfaction – comment peut-on faire l’humanité se réveiller, agir et penser autrement ?

That is the question ! 

Commentez !

avatar
  Subscribe  
Notify of