L’humanité vs. la société moderne

0 0 vote
Article Rating

 

Comment définir en un court résumé « l’humanité d’aujourd’hui » ?

Humanite-vs-la-societe-moderneCet “organisme” paradoxal passé de quelques milliers de primates à 7.7 milliards d’homo-sapiens qui arrivent à communiquer instantanément d’un bout à l’autre de la planète, et envoyer des tonnes de ferraille dans l’espace et les faire revenir. Qui par la force seule de son mental est capable de prédire et créer, par exemple, des modèles (presque) exacts des conditions atmosphériques des planètes se trouvant dans les galaxies à des années lumière, que l’on arrive à peine à repérer avec les télescopes les plus puissants. Qui sait diviser un atome et faire les opérations sur le cerveau. Qui par la force de la parole arrive à se faire rire, pleurer ou se motiver pour aller toujours au-delà de l’acquis…

Et voici le contraste : une grande sagesse par Tenzin Gyatso (Dalaï-Lama actuel) en réponse à la question “Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité ?”. A-t-il répondu :

Les hommes…

Parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu…

N’est-ce pas une des plus grandes sagesses de notre époque, qui en à peine quelques mots décrit si bien tout le système de la société moderne ?

Cette même société capable de tant de choses extraordinaires, mais si peu se préoccupant d’elle-même et de son propre avenir. Pour schématiser grossièrement :

  • à l’aube de la civilisation le progrès était poussé par l’instinct de la survie,
  • ensuite l’homme a commencé à inventer — chercher à se faciliter la vie — en d’autres termes, il recherchait le confort (ce n’est pas pour rien que l’on dit que l’homme a inventé la roue à cause de la paresse) ; aujourd’hui des industries entières travaillent pour la rendre plus facile encore et encore,
  • et progressivement les têtes pensantes (initialement commerçants qui par la suite sont devenus féodaux / nobles / banquiers / politiciens) se sont penchés sur la matérialisation du sang de l’économie — l’argent, la chose autour de laquelle se construit aujourd’hui absolument tout, sans exceptions.

 

 

Comment définir « l’humanité d’aujourd’hui » ? – ver.2.0

Les homo-sapiens cohabitent, depuis maintenant des siècles, dans un système commerçant-financier-investisseur, qui légifère 100% de notre mode de vie. Oui, c’est exactement l’argent qui légifère, les instituts politiques n’y figurent que pour jouer avec et se départager les flux de ce dernier. Mais ça, vous le saviez aussi bien que moi, je ne vous ai pas ouvert les yeux sur une vérité vraie… Et ce système vampirise pratiquement la totalité de la population, en particulier celle habitant dans les grandes mégapoles, quel que soit le pays.

Humanite-vs-societe-moderne-2

© by Sven Prim – http://svenprim.com/

Tous ceux parmi nous, qui sont asphyxiés par un boulot inintéressant et peu rémunérateur, souvent endettés, aspirant à une vie dite “normale”, ne voient pas de lumière au bout du tunnel…

Tous ceux parmi nous qui, parfois plusieurs diplômes en poche, courent après un succès rêvé (peut être imaginaire ?), aspirant à une carrière vertigineuse dans les grosses boîtes.

Tout le monde aspire à un niveau de vie meilleur. Tout le monde, donc, brigue les plus hauts postes avec le plus gros revenu possible. Peu importe s’ils vendent la nourriture, les armes ou les services – le seul but, quoi qu’il en soit – c’est toujours plus d’argent. Et cette soif pécuniaire incommensurable présente dans chacun de nous (que les rares exceptions à cette généralité universelle ne se sentent pas visées), fait que les gens sont prêts à tout pour y parvenir, sans penser au revers de la médaille. Le revers de la médaille existant dans tout et partout. Sans exceptions. Comme les polarités en physique – toujours un plus et toujours un moins…

Humanite-vs-la-societe-moderneAutrement dit – l’Homme courre, comme un hamster dans sa roue, sans y voir la fin. Et le pire – souvent sans s’en rendre compte. Aveuglés, dans cette course constante après la richesse pour les uns ou les moyens de survie pour les autres – nous ne regardons plus droit devant pour se rendre compte de la direction que l’on a empruntée à un moment de la vie, ni derrière nous pour constater le parcours et sa justesse.

« Réussir » – le mot à la bouche de tous les médias, formant ainsi l’opinion publique dès le plus jeune âge. Pour réussir, on cherche à plaire à tout le monde et, en particulier, à prouver qu’on est les meilleurs à ceux dont dépend notre réussite. Seulement ils s’en fichent – ils courent dans leur roue, eux aussi !

Un cercle vicieux qui nous détruit et nous enlève des années d’une courte vie, dont on pourrait et devrait profiter. La majorité ne réalise cela qu’avant la mort

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Subscribe
Notify of
guest
3 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
MarieReineGraziani

Un esclavagisme que nul n’aura la force d’abolir?

MarieReineGraziani

NewPointDeView MarieReineGraziani 
Esclavagisme monétaire qui nous prend en otages;Mais l’otage développe le syndrome de Stockholm et est dévenu addict